L’entreprise allemande Siemens s’apprête à prendre le contrôle du groupe ferroviaire français Alstom, grâce une manœuvre scandaleuse des Gouvernements français et allemand.

En vendant Alstom, l’Etat sacrifie un fleuron français au détriment des intérêts de la France.

Casse industrielle, ignorance de l’indispensable indépendance industrielle française, connivences entre intérêts publics et intérêts privés, domination de la finance sur le politique : tous les ingrédients du Macronisme sont réunis dans cette opération de dilapidation de notre industrie.

Plus qu’un scandale, cette affaire est un emblème de la politique que mène Emmanuel Macron.

 

Jean-Frédéric Poisson

Président du Parti Chrétien Démocrate (PCD)

Articles recommandés