Par
Dans Actualités

Retrouvez mon interview pour Valeurs actuelles sur l’euthanasie et sur mon ouvrage « Personne ne doit mourir seul. »

Que reprochez-vous à la proposition de loi Leonetti-Claeys ?

Il s’agit avant tout d’une loi inutile et risquée. Inutile parce que la loi Leonetti de 2005 est déjà capable de traiter toutes les situations que présente la fin de vie. Bien qu’imparfaite et encore imprécise elle souffre surtout d’être méconnue, mal appliquée, et de faire l’objet de résistances malvenues de la part du corps médical. Le texte de 2015 ne résout aucune des imprécisions ou imperfections de la loi de 2005 et laisse la porte ouverte à des pratiques intégrant ce qu’il faut bien appeler un suicide assisté, comme l’ont reconnu les rédacteurs du texte, la ministre de la santé ou le premier ministre lui-même. Rechercher le consensus amène forcément à courir de tels risques.

Quels sont ces risques selon vous ?

Il y a avant tout l’alinéa 3 de l’article 2 qui stipule la possibilité de mettre un terme à l’alimentation et l’hydratation artificielles… Lire la suite sur le site de Valeurs actuelles.

Articles recommandés