« Quelle place pour l’Etat dans le dialogue social ? »
Je suis intervenu aux Rencontres du Dialogue social organisées par Libération et les Salons CE (Comités d’Entreprise) le 4 février dernier.

Jean-Frédéric Poisson : «Se méfier de la fréquence à laquelle on sollicite les partenaires sociaux»

Je fais partie des affreux élus de droite partisans du dialogue social (rires). J’avais également proposé cette idée d’organiser les futures négociations entre partenaires sociaux au CESE, et je pense qu’il va falloir qu’on y arrive. Le dialogue social progresse : il n’y a jamais eu autant d’accords signés dans ce pays. On a beaucoup reconnu, peut-être un peu trop, la mécanique des accords interprofessionnels. Il faut se méfier de la fréquence à laquelle on sollicite les partenaires sociaux. Elles doivent être raisonnables. Un accord d’entreprise, ça prend du temps, ça se discute, ça se propage, ça se digère, ça revient. […] Ensuite, le Parlement a-t-il le droit de toucher à l’accord des partenaires sociaux ? En réalité, à chaque fois, la majorité modifie l’accord. Je pense que le Parlement doit demeurer capable, avec toutes les précautions d’usage, d’apprécier si l’accord signé par les partenaires sociaux est conforme à l’intérêt général.

Articles recommandés