Par
Dans Actualités

JFP itéléFin de vie, projet de loi santé, départementales : j’étais l’invité politique de Claude Askolovitch sur itélé ce dimanche 15 mars.

Retrouvez ici l’intégralité de l’émission.

Fin de vie – « Ce projet de loi contient d’avantage de dangers et de possibilités de dérives, que de solutions. Ce n’est pas la peine de prendre des mesures qui font prendre des risques au corps social. La sédation en tant qu’endormissement des personnes en grande souffrance pour calmer leurs douleurs, existe déjà. »

Projet de loi santé – « Ce projet de loi est une manière de mépriser les médecins, d’instaurer une défiance envers le monde médical. Sur la généralisation du tiers payant, les problèmes financiers des personnes portent principalement sur les soins dentaires et optiques, ce qui ne sera pas résolu par cette généralisation. De plus, plus la santé sera facile d’accès et peu chère, plus on risque d’en abuser. Or, l’une des solutions pour réduire la dette publique est de faire des économies sur le système de santé. »

Elections départementales – « L’enjeu n’est pas seulement un enjeu de gestion, mais aussi un enjeu politique. Il y a des chances que le FN sorte vainqueur de ces élections, ce qui serait un signal extrêmement violent envoyé par les Français de leur sentiment de relégation, d’exaspération, signal que le PS et l’UMP ne pourraient pas ignorer. Ce sentiment d’abandon n’a pas les mêmes causes selon qu’on est dans un territoire rural ou urbain. Dans le Sud Yvelines, où je suis élu, le sentiment d’abandon est principalement dû au fait que le gouvernement coupe les budgets et empêche les communes d’investir. »

FN – « Une partie du discours du FN me gêne particulièrement : mais beaucoup de leurs mesures sont tout simplement celles que la droite portait il y a 20 ans. »

Articles recommandés