Le mardi 3 mai, avec les Veilleurs devant la Sorbonne

Par
Dans Actualités

J’étais hier soir devant la Sorbonne avec les Veilleurs. Pas de violences, pas de débordements dans ce beau rassemblement, au cours duquel nous avons réfléchi sur la place de l’Etat aujourd’hui, Etat dont l’autorité ne cesse de s’affaiblir.

Les graines de Mai 68 étaient empoisonnées : elles ont entrainé la primauté de la jouissance et de la liberté individuelle sur la responsabilité et l’appartenance à la Nation. Aujourd’hui, nous en payons le prix. Notre tissu social se délite. Il est temps de reconstituer le peuple et l’Etat.

IMG_1419

IMG_1412

Articles recommandés