Mon intervention dans l’hémicycle a fait l’objet d’un article dans le Scan Politique du Figaro.


Séance animée au Palais-Bourbon sur le projet de loi sur l’autorité parentale, pendant laquelle la droite est allée jusqu’à compter le nombre d’élus de la majorité présents pour le comparer au nombre de votes.

Nouveau bras de fer à l’Assemblée entre l’opposition et la majorité, qui rappelle les débats animés sur l’ouverture du mariage aux couples d’homosexuels. Lors de l’examen de la loi famille, ou plus précisément du projet de loi sur l’autorité parentale et intérêt de l’enfant, les parlementaires se sont accrochés ce lundi.

Multipliant les rappels au règlement, les députés UMP accusent vers 17h15 les parlementaires de gauche de tricher sur les votes des amendements. «Comment on peut avoir 17 suffrages alors qu’on a 15 députés en séance?», lance Jean-Frédéric Poisson au président de la séance.

Denis Baupin, député écologiste, vice-président de l’Assemblée nationale alors au perchoir, lui répond après un moment de silence et de recomptage: «Vous ne savez pas compter visiblement, moi j’en compte 17», déclenchant ainsi un brouhaha parmi les députés de droite qui s’interrogent.


L’intégralité de l’article est disponible en ligne.

Articles recommandés