Une eurodéputée, ancienne dissidente du Front national (devenu Rassemblement national), Joëlle Bergeron a rejoint le Parti chrétien-démocrate (PCD) présidé par Jean-Frédéric Poisson, a annoncé vendredi le mouvement conservateur.

«Je rejoins Jean-Frédéric Poisson et le Parti chrétien-démocrate pour continuer le combat politique, pour que la France puisse tenir son rôle dans le monde sans renier ses valeurs», a expliqué Mme Bergeron, citée dans un communiqué du PCD. Le PCD salue «son activité parlementaire intense», notamment «sur les personnes handicapées et vulnérables ou encore sur le système pénitentiaire».

Elue au Parlement européen en 2014 sur la liste du FN dans l’Ouest, Joëlle Bergeron avait refusé de démissionner, comme le lui demandait la présidente du FN Marine Le Pen, dénonçant un «diktat» des instances de son parti qui auraient cherché, à travers elle, à faire élire une femme avant de l’écarter. Marine Le Pen avait demandé sa démission au motif que Joëlle Bergeron s’était prononcée pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, une position contraire à celle du FN.

Joëlle Bergeron n’est pas candidate cette année aux élections européennes. Jean-Frédéric Poisson espérait une place éligible sur la liste de Nicolas Dupont-Aignan mais sa formation a finalement été écartée de la liste.

Articles recommandés