Plusieurs personnalités se sont insurgées contre la nouvelle campagne antiraciste de l’UNEF et contre leur opposition à une pièce d’Eschyle comportant des « blackfaces » le 27 mars dernier à la Sorbonne. Dans une tribune publiée dans l’Obs, l’écrivain Pierre Jourde qualifie même l’organisation de «syndicat de talibans (…), idiot, totalitaire, analphabète et obscurantiste».

Dénonçant une «confusion mentale» chez les «crétins incultes» et «demeurés de l’UNEF», l’écrivain s’interroge au sujet du théâtre : «Est-ce qu’il faut absolument avoir été centurion, bossu, auvergnat ou sioux pour jouer un centurion, un Auvergnat, un bossu ou un Sioux ? Est-ce que tous les bossus doivent faire interdire les pièces où on montre des bossus ?» Selon lui, leur perception du «racisme omniprésent à l’échelle nationale […] relève en grande partie de la paranoïa racialiste». L’écrivain affirme que les «crispations identitaires» actuelles au sein du syndicat «sont plus caractéristiques de la droite la plus régressive que de la gauche». Et d’après lui, leur «guerre contre la culture» s’apparente plus au «nazisme qu’aux gardes rouges».

De son côté, Jean-Frédéric Poisson avait dénoncé une automutilation culturelle suicidaire suite à la censure de la pièce de théâtre

🔴Tragédie grecque Eschyle censurée à la Sorbonne | L @UNEF ajoute sa voix au concert de la #culpabilisation du « méchant Français » jusque dans ses racines historiques. Jusqu’où ira-t’on dans cette automutilation culturelle suicidaire ? @LePoint https://t.co/S2dbaMu4cP

— JeanFrédéric Poisson (@jfpoisson78) April 10, 2019

Le professeur de philosophie Raphaël Enthoven, qui a retweeté la vidéo « antiraciste » de l’UNEF, accuse le syndicat de gauche d’agir  «pour que le racisme avance, pour que les gens soient réduits à la couleur de leur peau, et pour qu’une République où le racisme est un délit soit tenue pour « systémiquement raciste »».

Depuis déjà plusieurs semaines l’UNEF a lancé sa campagne contre le racisme. Participez à l’enquête sur le racisme chez les jeunes, et inscrivez vous aux Assises Nationales du 19 avril sur https://t.co/dap1qfjLCq ✊ (cc @UNEF_Lille ) pic.twitter.com/gYIGUPOroS

— UNEF (@UNEF) April 8, 2019

Articles recommandés