« Je ne comprends pas comment on peut être chrétien et libéral » – Famille chrétienne

Par
Dans J'en parle

« Dans une élection à deux tours, le premier tour est celui des convictions, le second tour celui de la conciliation. Si vous faites l’inverse, à quel moment affirmerez-vous vos convictions ? À force de ne pas voter pour ceux avec lesquels vous êtes d’accord, ne vous étonnez pas qu’ils se fatiguent (…) Si vous êtes encore capables de choisir des gens qui n’ont pas tenu leur engagement à répétition, qui changent d’avis comme de chemise, qui sont capables d’écrire que l’avortement est un droit fondamental pour dire trois semaines après :  » ce n’est pas ce que j’ai voulu écrire « , comme l’a fait François Fillon, votez pour eux, mais ne venez pas vous plaindre après qu’ils vous ont finalement méprisés. » Interview pour Famille Chrétienne.

Articles recommandés