Poisson d’avril : ma fausse proposition de loi !

Par
Dans Actualités

J’ai déposé, le premier avril, une proposition de loi-canular visant à protéger contre toute discrimination les députés dont les noms de famille sont ceux d’un animal aquatique. Retrouvez cette proposition de loi humoristique en cliquant ici.

En voici les premières lignes :

« Depuis le début des années 1990, la protection de la biodiversité est devenue un des enjeux politiques centraux de notre temps. Récemment, l’adoption des lois dites « Grenelle de l’environnement », ainsi que d’autres dispositions portant notamment sur les organismes génétiquement modifiés, ou encore le renforcement et la modification des chartes des parcs naturels régionaux, ont rejoint cette préoccupation désormais importante dans l’esprit de nos concitoyens. Par ailleurs, l’installation progressive de situations générant des risques à caractère psycho-social dans l’ensemble des organisations de travail a suscité une attention croissance de la part de tous les acteurs, publics, entreprises, ou institutionnels.
Or, à l’évidence, il se trouve un certain nombre de personnes qui sont concernées par ces deux aspects de la vie moderne. Il s’agit des députés qui portent un nom de genre, d’espèce, ou d’un animal aquatique.
Par leur présence dans l’hémicycle, ces députés permettent à l’Assemblée nationale de faire face à ses obligations en matière de protection de la biodiversité. Dès lors, la préservation de la santé, tant physique que psychique, de ces députés doit être pour l’Assemblée nationale un objectif absolument prioritaire. Placés par les circonstances électorales en dehors de leur milieu de prédilection, il est justifié que ces parlementaires bénéficient d’une protection particulière, qui doit s’incarner dans nos lois, et dans les dispositions réglementaires de l’Assemblée nationale.
La présente proposition de loi a pour objet d’assurer cette protection. Lire la suite…« 

Articles recommandés