Talk orange – « La loi Macron est un fourre-tout et un trompe-l’oeil. »

Par
Dans Actualités

Loi Macron : j’étais l’invité du Talk orange ce midi.

Retrouvez la vidéo de mon intervention.

Orateur groupe UMP sur le projet de loi Macron, je considère que ce texte est un fourretout, un trompe-l’œil, très éloigné des réformes indispensables au redémarrage économique de notre pays.

Le groupe UMP, dans sa très grande majorité, ne votera pas cette loi parce qu’elle ne contient aucune proposition qui serait susceptible de remettre durablement de la croissance dans notre pays : l’allégement des charges des entreprises, la réforme du financement de la protection sociale, l’assouplissement des normes inutiles, les heures supplémentaires défiscalisées, la TVA sociale, et les réformes de structure de la puissance publique.

La loi Macron aura des effets néfastes dans certains territoires, notamment avec la disparition programmée des barreaux de province, des difficultés d’accès aux services judiciaires qui affaibliront indubitablement la sécurité juridique », ou encore l’élargissement des dispositions du travail dominical « qui affaibliront considérablement de nombreux commerces de centre-ville » et qui se fera au détriment de la vie des salariés.
Sur ce dernier point, je suis d’accord avec les frondeurs du PS, pour lesquels l’ouverture de certains commerces jusqu’à 12 dimanches par an constituerait une régression.

Je ne comprends pas que quelques élus UMP, dont Frédéric Lefebvre et Hervé Mariton, apportent leur soutien à ce texte, parce que nous ne pouvons pas être d’accord avec l’économie générale du texte et les orientations qu’il donne à la société française. On gagne toujours à réfléchir sur la manière de s’opposer mais sur ce texte, je ne vois pas ce qui pourrait justifier un vote pour, à part sur des points très particuliers, très largement compensés négativement sur tout le reste du projet.

Je reconnais néanmoins qu’il est « très difficile aujourd’hui pour l’opposition de trouver un espace d’expression car nous ne sommes pas complètement sortis de la phase d’émotion dans laquelle nous ont plongé les attentats

Articles recommandés