hémicycle

Pourquoi je n’ai pas voté la loi santé.

L’Assemblée a adopté hier le projet de loi Santé présentée par Marisol Touraine. Pour ma part, j’ai résolument voté contre ce texte.

Parce qu’il généralise le tiers-payant malgré le rejet unanime des professionnels de santé, revient à supprimer la notion de coût de la santé, sans pour autant régler les problèmes réels d’accès aux soins des patients (notamment le reste à charge).

Parce ce qu’il autorise l’ouverture de salles de shoot, au lieu d’aider les toxicomanes à sortir de l’enfer de l’addiction par le développement des communautés thérapeutiques et dépénalise par le haut la consommation de stupéfiants.

Parce qu’il libéralise la recherche sur l’embryon dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation.

Parce qu’il établit un objectif de volume d’activité d’IVG pour chaque établissement de santé.

Parce qu’il supprime, le délai de réflexion avant une IVG, délai qui existe pourtant pour des actes aussi anodins que l’achat d’une voiture.

Parce qu’il autorise les sages-femmes à pratiquer des IVG médicamenteuses.

Parce qu’il rend le don d’organes obligatoire sauf opposition explicite de la personne de son vivant, sans se soucier des familles dans le

 

LCP JFPA

Chrétiens d’Orient : j’étais sur LCP dans « Ca vous regarde : l’info. »

J’étais l’invité de Brigitte Boucher sur le plateau de LCP pour « Ca vous regarde : l’info » sur les chrétiens d’Orient.

Retrouvez la vidéo de l’émission en cliquant ici.

Vice-président du groupe sur les chrétiens d’Orient : la France peut-elle rester sourde aux massacres des chrétiens d’Orient et d’Afrique ?

Elle ne le peut pas : c’est son rôle historique et cela fait partie de ses missions internationales. Si un pays doit se préoccuper du sort des chrétiens dans le monde entier, c’est la France. Je regrette l’indifférence de la communauté internationale vis-à-vis des chrétiens persécutés, qui est tout à fait choquante.
Dans le cas des attaques au Kenya, la France a tardé à réagir comme à chaque fois que des chrétiens sont massacrés. On s’émeut, et à juste titre, que des sunnites soient massacrés par des chiites en expliquant que l’Islam, ce n’est pas cela, on s’émeut que des juifs soient tués quand ils sont juifs : j’aimerais que la même indignation, aussi vive et aussi rapide, se fasse entendre quand de chrétiens sont tués parce qu’ils sont chrétiens, ce qui arrive de plus en plus souvent.

Pourquoi cette retenue de la France dans un pays aux racines judéo-chrétiennes ?

Je crois qu’il y a une forme de complexe, ou bien une manière de surjouer, de surintepréter la laïcité qui est dans la Constitution. Nous vivons dans une période très troublée sous ce rapport, l’épisode de la RATP d’ailleurs en est un signe. Que dans une grande entreprise comme la RATP, on soit désemparés à un point tel qu’on ne sache pas si l’on peut ou non mettre la mention « Chrétiens d’Orient » montre à quel point le climat politique dans lequel de la laïcité est troublé. On le voit : le gouvernement français ne sait pas non plus réagir de manière assez énergique lorsqu’il s’agit de combattre les profanations de lieux de culte chrétiens ou lorsque les chrétiens sont ennuyés d’une manière ou d’une autre, alors qu’il le fait assez bien pour les autres communautés sont attaquées.

Face à l’affaire de la RATP et à ce climat troublé, ne faudrait-il pas redéfinir la laïcité ?

Absolument. La laïcité redevient un sujet politique, ce qui illustre parfaitement la phrase de Malraux qui disait que notre siècle serait spirituel ou ne serait pas. . Il ne s’agit pas de remettre en cause la laïcité, évidemment ; d’abord, rappelons que ce sont les chrétiens qui ont inventé la laïcité, et que je suis pour ma part tout à fait favorable à une séparation des pouvoirs. Mais on en vient à une conception qui surjoue la laïcité, en l’assimilant au fait d’écarter le fait religieux de la sphère publique. On doit avoir un débat au fond sur ce sujet, apaisé, tranquille, sans instrumentalisation et mise en scène.

Quels moyens d’action pouvons-nous mettre en oeuvre pour les chrétiens d’Orient ? L’aide doit-elle être européenne ?

Oui, ça doit être européen ! La France est à peu près la seule puissance européenne à être présente sur tous les fronts : Mali, Centrafrique, Soudans du Sud, pays du Moyen-Orient, Kenya, Afrique de l’Est. Nous vivons là aussi la faiblesse diplomatique du gouvernement français qui ne le rend pas capable d’entraîner les autres pays européens avec lui. Pourtant, ce que fait la France en Afrique ou au Moyen-Orient, elle le fait pour toute l’Europe, pour la civilisation européenne. Il serait bon que le gouvernement soit un peu plus solide dans ses négociations avec nos voisins.

KENYAN-facebook

Hommage aux étudiants Kényans morts parce-que chrétiens

kenyaLes fêtes de Pâques se terminent et je pense aux étudiants Kényans morts parce qu’ils étaient chrétiens. Ainsi qu’à tous ceux qui sont persécutés, chrétiens ou non, parce qu’ils ne veulent pas se soumettre à la folie islamiste.

Toujours et encore le silence de l’Occident, dont, au fond, l’indignation n’est qu’un masque inutile. A commencer celle de B.Obama qui préside un pays largement responsable de la pagaille islamo-nazie qui frappe le monde aujourd’hui.

Que dire du Gouvernement français, de son incapacité à agir, de son impuissance, et, je le crains, de sa paresse…

Soutien aux Chrétiens du Kenya

Les fêtes de Pâques se terminent et je pense ce soir aux étudiants Kényans morts parce qu’ils étaient chrétiens. Ainsi qu’à tous ceux qui sont persécutés, chrétiens ou non, parce qu’ils ne veulent pas se soumettre à la folie islamiste.

Toujours et encore le silence de l’Occident, dont, au fond, l’indignation n’est qu’un masque inutile. A commencer celle de B.Obama qui préside un pays largement responsable de la pagaille islamo-nazie qui frappe le monde aujourd’hui.

Que dire du Gouvernement français, de son incapacité à agir, de son impuissance, et, je le crains, de sa paresse…

kenya

m4s0n501
Paris: Debate on a draft law on end of lifespeaks

Projet de loi santé : vers la banalisation de l’avortement et de la consommation de drogues.

Le projet de loi Santé est actuellement discuté à l’Assemblée nationale.

La mesure la plus emblématique de ce projet de loi est la généralisation obligatoire du tiers-payant. Présenté comme favorable aux patients qui n’auront plus à avancer le prix de la consultation et auront ainsi l’illusion d’une santé gratuite, ce « marqueur de gauche » apportera en réalité les effets inverses. Il supprimera du temps médical au profit du temps administratif, au seul préjudice des patients. Il laisse présager le transfert progressif de la protection sociale vers l’assurance privée, ce qui représente une bien curieuse façon pour la « majorité du progrès » de « garantir l’accès de tous les Français à des soins de qualité ».

Au-delà de cette disposition à laquelle je m’opposerai fermement, ce texte introduit des mesures dangereuses, telles que l’expérimentation des salles de shoot et la suppression du délai de réflexion pour toute demande d’avortement. La majorité actuelle voudrait faire de l’avortement, un droit comme un autre, alors que la loi de 1975 en faisait une exception, et de la consommation de drogues, un service public médicalement encadré. Je combattrai  ces dispositions qui risquent de dégrader la personne humaine.

Au-delà de ce nécessaire travail d’opposition, j’ai déposé des amendements pour proposer des avancées en matière d’accès aux soins psychiatriques. Les pathologies mentales constituent en effet un enjeu majeur de santé public, encore sous-estimé en France. Elles affectent pourtant une personne sur cinq chaque année. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, elles seront la première cause mondiale de handicap dès 2020. Espérons que ce projet de loi de santé sera l’occasion de s’emparer de ce sujet à la fois douloureux et négligé.

PME

Réforme du contrat de travail pour les PME : le Gouvernement sur la bonne voie ?

Le Gouvernement a annoncé par la voix de son Premier ministre sa volonté de réformer le contrat de travail pour les petites entreprises. Parmi les propositions avancées figure la simplification du « contrat de mission » (contrat de travail dont le terme est adossé à celui d’une mission précise). Le Parti Chrétien Démocrate est prêt à soutenir cette réforme, mais demeure vigilant sur les conditions de mise en œuvre.

L’idée de faire coïncider le terme d’un contrat de travail avec la fin d’un projet ou d’une mission est une bonne idée. Elle est déjà présente dans la loi depuis 2008, mais ses conditions actuelles de mise en œuvre sont trop complexes. Une simplification et un assouplissement sont bienvenus.

D’autre part, la piste qui conduirait à contractualiser des motifs de rupture de contrat spécifiques (perte du permis de conduire, perte d’un client important, insuffisance de croissance par exemple) doit être explorée, à condition que les libertés fondamentales soient respectées.

Il faut cependant être attentif au risque de seuil supplémentaire. En réservant ce dispositif aux PME et TPE, on risque le renforcement des effets de seuils, au moment même où le gouvernement entend les lisser. Ce sera d’autant plus dommageable que ce type de contrat peut également correspondre à la réalité des grandes entreprises.

RMC

« Le suicide, grand oublié de notre politique de santé » sur RMC avec Eric Brunet.

Plus de 10 000 suicides chaque année en France, le suicide, première cause de mortalité des 25/34 ans… Et on dépense 30 fois moins pour prévenir le suicide que les accidents routiers !

En tant que membre de l’Observatoire National du Suicide, je défends dans l’émission « Carrément Brunet » sur RMC l’idée que le suicide est le grand oublié de la politique de santé.

Pour écouter cette émission du 27 mars dernier, cliquez ici.

purple-day-for-epilepsy-march-26

Epilepsie : Halte à l’ignorance !

FFRE-Logo_reference26 mars 2015
Purple Day, journée mondiale de l’information et de la recherche sur l’épilepsie.

À cette occasion, la FFRE (Fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie)  lance un spot de sensibilisation à l’épilepsie : « L’épilepsie ? Tout le monde s’en fout. » Découvrez-le en cliquant ici et partagez-le massivement ! Halte à l’ignorance et aux préjugés !