Valls

Vote de confiance : même le Premier Ministre n’y croit plus…

Quel que soit le résultat du vote de confiance, le Premier Ministre sera à nouveau passé à côté de l’exercice.

Le vague discours de gestion prononcé à l’adresse des nombreuses composantes de la majorité ne permet pas d’escompter le moindre progrès.

La gauche est absente sur le terrain du rétablissement de la confiance. Elle ne veut pas parler de l’individualisme, qui ronge le pays et devrait être son principal adversaire. Elle ne parle pas des conditions de travail, attente impatiente de beaucoup. Elle appauvrit les collectivités et les territoires.

La gauche socialiste de l’Assemblée nationale s’apprête à voter la confiance au Gouvernement : il n’y a plus qu’elle qui y croit. Le Premier  Ministre lui-même n’y est plus.

photo élus

Visite de l’Assemblée nationale avec des élus des Yvelines

Le vendredi 12 septembre dernier, j’ai eu le plaisir de faire visiter l’Assemblée nationale à plusieurs élus de ma circonscription.  

C’est toujours un plaisir de  mieux faire connaitre l’histoire, le rôle et le fonctionnement de cette institution parlementaire, et de faire découvrir ce magnifique édifice qu’est le palais Bourbon, patrimoine commun à tous les Français.

Chrétiens d'Irak

Conférence internationale sur l’Irak : les chrétiens d’Orient sont oubliés depuis deux ans !

Sigle chréteins
Pour François Hollande, il n’y a « pas de temps à perdre » pour aider les chrétiens d’Irak et de Syrie. 

Or, cela fait plus de deux ans que les chrétiens sont les variables d’ajustement de sa non-décision. Cela fait plus de deux ans que la situation est dramatique et que nous ne cessons de faire appel au gouvernement pour qu’il réagisse !

Aujourd’hui, les medias s’emparent du sujet, et soudain, il devient urgent d’agir. Soudain, selon les propos de Laurent Fabius, « tout le monde est concerné ».

Il était temps ! Pour le moment, aucune mesure concrète n’est proposée. Il serait criminel de s’en tenir à des paroles sur un tel sujet, mais nous commençons à être habitués aux grands discours et aux promesses qui ne sont pas suivies d’effets.

Avec mes collègues parlementaires engagés sur le sujet, je veillerai à ce que ces pays soient aidés sur le plan sécuritaire et sur le plan humanitaire.

Logo_JDD

Sarkozy et le mariage pour tous – Ma tribune dans le JDD

Ces derniers jours, une polémique est montée sur des propos qu’aurait tenus Nicolas Sarkozy au sujet du mariage pour tous : il aurait affirmé que le mariage pour tous n’était plus un sujet pour lui et que la loi Taubira ne pourrait pas être abrogée si la droite revenait aux affaires.

Vous pouvez retrouver ma tribune « Mariage pour Tous : Sarkozy l’a t-il dit ou pas ? », cosignée par l’ensemble du Bureau politique du Parti Chrétien-Démocrate que je préside, sur le site du JDD.

Notre responsabilité consiste à redire inlassablement à la fois notre détermination et notre confiance à fonder de nouveau la société française sur un socle qu’elle n’aurait jamais dû abandonner : l’institution du mariage comme symbole de la différence, et meilleure garantie de l’inscription dans une généalogie personnelle comme collective.

Bourse au mérite 2

Bourse au mérite : question à la ministre de l’éducation nationale

M. Jean-Frédéric Poisson appelle l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur les conséquences de la suppression brutale de la bourse au mérite.

Cette bourse au mérite est l’un des moyens inventés par la France pour favoriser l’accès de jeunes à l’autonomie. 1800 euros par an pendant trois ans versés aux titulaires d’une mention très bien au baccalauréat ou excellence en licence sont évidemment d’une aide précieuse pour les jeunes.

La suppression annoncée de cette aide est injustifiable si, comme disait le précédent ministre de l’Education nationale, la raison est budgétaire : 14,4 millions d’euros annuels, qui représentent 0,0002 % des 85 milliards d’euros dépensés par l’Etat pour la tranche d’âge 16-25 ans en France, ne constituent pas un danger pour les comptes publics.

Elle est ensuite inadaptée, parce que la suppression pure et simple de cette aide montre un acharnement à l’égard de tous ceux qui travaillent et ont de bons résultats. Les jeunes, en particulier ceux qui sont particulièrement méritants, deviennent une variable d’ajustement des politiques budgétaires. C’est pédagogiquement désastreux et éthiquement inacceptable.

Pour justifier la suppression de cette aide, le gouvernement évoque la réticence des universités à distinguer les meilleurs. Pourtant, c’est un fait, certains étudiants réussissent mieux que d’autres. Le fait de le nier ne permettra pas à ceux qui réussissent moins bien d’avoir de meilleurs résultats et ne fera que décourager ceux qui excellent. Pourtant, notre croissance, notre économie, notre réputation aussi dépendent de cette excellence de certains.

L’autre argument avancé par le gouvernement est que les bourses au mérite ne favorisent pas le taux de réussite au premier cycle : mais l’objectif de cette bourse est avant tout de reconnaitre le mérite de ceux qui sont issus de milieu modeste et qui excellent, et de leur permettre de se consacrer pleinement à leurs études. L’objectif gouvernemental affiché d’un gommage de prétendues inégalités au sein d’élèves boursiers va, en réalité, replonger des étudiants issus de milieux modestes en position d’inégalité par rapport à ceux de milieux plus aisés, car ceux-ci seront dans l’obligation de travailler pour obtenir des ressources complémentaires.

Jean-Frédéric Poisson interroge Mme la Ministre de l’éducation nationale quant aux possibilités d’un ajournement de cette décision budgétaire qui pénalise des milliers d’étudiants et envoie un signal profondément négatif à la jeunesse de France.

afficheparis

Université d’été de la Manif pour Tous : le moment est bien choisi !

Ce week-end, c’est l’université d’été de la Manif pour Tous à Palavas-les-Flots. Le moment est bien choisi !


Avec la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Education nationale, les tentatives d’introduction de la théorie du genre dans les écoles, les premières conséquences (dramatiques) de la circulaire Taubira sur la GPA, les prétendues déclarations de Nicolas Sarkozy sur le mariage homosexuel, l’actualité est plus que jamais à la promotion de la famille, de la liberté éducative, de la dignité de la femme et de l’enfant !


Le 5 octobre, à paris et à Bordeaux, nous batterons le pavé pour rappeler ces valeurs fondamentales et fondatrices de notre société.
Alors bon tour de chauffe à tous ceux qui participent à l’Université d’été et à très bientôt.


J-23 !

afficheparis

Bourse au mérite

Soutien aux étudiants contre la suppression de la bourse au mérite

Place du Palais Bourbon, j’ai manifesté avec plusieurs de mes collègues mon soutien aux étudiants de l’association « Touche pas à ma bourse, je la mérite ! », venus déposer une gerbe à la mémoire des étudiants « modestes et méritants ».

Un recours a été déposé aujourd’hui au Conseil constitutionnel pour contrer la suppression de cette aide, qui montre un acharnement à l’égard de tous ceux qui travaillent et ont de bons résultats.

IMG_204133149637096-2

Des représentants des chrétiens persécutés reçus à l’Assemblée nationale

Aujourd’hui mardi 9 septembre, j’ai organisé une conférence de presse sur les chrétiens d’Orient à l’Assemblée nationale, en présence du patriarche de l’Eglise Syriaque Orthodoxe d’Antioche Ignace Afrem II Karim, accompagné de l’archevêque Son excellence Mgr Severe Hazail Soumi, responsable de l’archidiocèse France Belgique Luxembourg, et de Mgr Dionysos Jean Kawak, évêque de Damas.

Je retiens deux points très forts de cette rencontre :

Le génocide de la population assyrienne massacrée par les forces ottomanes au cours de la première guerre mondiale, se répète aujourd’hui, notamment en Irak et en Syrie.
Car c’est bien d’un génocide qu’il s’agit, c’est-à-dire la volonté d’extermination des chrétiens d’Orient, mue par les forces de la barbarie aveugle qui luttent contre la civilisation.

En second lieu, je retiens la volonté de ces chrétiens de vivre en paix sur leur terre de toujours, les territoires de l’ancienne Mésopotamie, berceau du monde chrétien. Et si cela n’est pas possible, qu’un territoire protégé soit affecté aux minorités chrétiennes, dans leurs pays d’origine.

Nous nous engageons, mes collègues et moi-même, à relayer les appels au secours des chrétiens de Syrie et d’Irak et à appuyer leurs demandes vis-à-vis de la France et de la communauté internationale.

 

Travail.dimanche.dominical.Maxppp.1280.640

Non à la généralisation du travail du dimanche !

RMC

Travail dominical : retrouvez mon intervention  dans l’émission « Carrément Brunet » sur RMC (de la 27ème à la 35ème minute).

Je m’oppose fermement à  la généralisation abusive du travail dominical, car cette généralisation est nuisible sur le plan social. Le commerce, l’augmentation du PIB, la création de richesses ne sont pas l’alpha et l’oméga de tout : quand ce n’est pas nécessaire, il est important de préserver des plages de temps à consacrer à soi et aux autres, notamment à sa famille.

De plus, aucun système ne permet de savoir si le volontariat des personnes qui travaillent le dimanche est un vrai choix.
Enfin, nous savons bien que pour créer 50 000 emplois de plus et prendre de la croissance, il y a bien d’autres solutions que d’élargir le travail dominical. Ce sont ces solutions que le gouvernement devait explorer au lieu de prendre des mesures qui ne font qu’augmenter le nombre de chômeurs dans notre pays.
p5rn7vb

Démission du Gouvernement ou l’incapacité à gouverner

Hollande pluie

La démission du Gouvernement Valls ce matin est une manifestation supplémentaire des tensions inégalées qui secouent la majorité et le parti socialiste depuis deux ans. Elle fournit un nouvel événement inédit dans notre histoire politique récente, dont les socialistes ne sont pas avares pourtant.

Cette démission est l’un des épisodes de l’incohérence du Chef de l’Etat et de ses orientations variables depuis son arrivée au pouvoir.
Au-delà des différends politiques se joue un des premiers moments du bras de fer entre Monsieur Hollande et Monsieur Valls. C’est Manuel Valls qui sort vainqueur de ce premier temps et il y en aura d’autres.


Enfin, on se demande bien ce que sera la déclaration de politique générale la semaine prochaine. La vérité est que les socialistes jouent en permanence avec les institutions, qu’ils instrumentalisent et qu’ils méprisent. Le désordre supplémentaire provoqué ce matin est indigne et ne prouve qu’une chose : l’incapacité de François Hollande à diriger notre pays.