Par
Dans Actualités

Au terme d’un débat rapide sur la proposition de loi Claeys-Léonetti, les difficultés du texte ne sont pas levées, et les risques de dérive euthanasique sont toujours présents.

Seul point positif : la mobilisation des députés de l’opposition a empêché une majorité des députés de gauche présents dans l’hémicycle d’inscrire l’euthanasie dans la loi. Par 89 voix (dont une bonne cinquantaine de l’opposition) contre 70 (toutes de gauche), l’amendement a été rejeté après presque 1h30 de débat.

Ça ne suffira pas à changer mon avis sur le texte. Dans la mesure où cette proposition de loi fait dire au Gouvernement qu’elle est « une étape » (vers quoi ?!…), je voterai contre le mardi 17 mars prochain, conformément à ma première appréciation.

Articles recommandés