Mon intervention sur le projet de loi de refondation de l’école

Par
Dans Actualités

Retrouvez ici le texte de mon intervention du mardi 12 mars sur le projet de loi de refondation de l’école : Intervention PJL école – JF Poisson

Que nous propose ce projet de loi ?

Rien sur l’évolution du métier et du statut de l’enseignant. Rien sur l’autonomie des établissements, le rôle des directeurs d’école ou la liberté pédagogique des professeurs. Pas un mot sur la violence scolaire. Pas un mot sur l’enseignement privé, qui scolarise deux millions d’élèves dans ce pays. Pas un mot non plus pour rappeler que les parents sont les premiers éducateurs des enfants.

En revanche, il nous propose l’instauration d’un enseignement « moral » qui risque de mettre à mal la neutralité éthique de l’Etat, d’empiéter sur le droit des parents à éduquer leurs enfants selon leurs propres convictions, d’imposer aux élèves une vision uniforme et contestable de la société

Ce projet refuse de prendre en compte la diversité des enfants, de leurs aptitudes et de leurs aspirations. Il supprime l’apprentissage pour les élèves de moins de quinze ans, il réaffirme les dogmes du collège unique et de la classe hétérogène, alors que l’instauration de groupes de niveaux permettrait à toute la classe d’avancer, et en particulier les plus faibles.

Enfin, il demande l’instauration de l’enseignement d’une morale laïque ; je connais la morale rationnelle, je connais la morale religieuse, je connais aussi la morale naturelle. Mais qu’est-ce qu’une morale laïque ? D’où reçoit-elle ses obligations ? S’agit-il d’une morale niant toute référence au religieux ? Faudra-t-il alors ne pas dire aux enfants de ne pas mentir ou de ne pas voler, parce-que ces prescriptions sont dans le livre du Décalogue ou de l’Exode ?

En définitive, ce n’est pas un projet de refondation dont nous débattons aujourd’hui mais un projet fataliste en matière d’instruction et d’instrumentalisation en matière d’éducation.

 

Articles recommandés