Municipales 3/ – La séquence infernale ?

Par
Dans Actualités

Les raisons de la défaite historique de la gauche hier sont connues :

  1. Une dérive permanente sur les sujets « de société »,
  2. Un échec socio-économique sans précédent,
  3. Un affaiblissement de la France inédite sur le plan international,
  4. Une crise de nos institutions, plus faibles que jamais.

A ces 4 faits, les Français ont ajouté hier une intensité nouvelle, en exprimant leur exaspération et parfois même leur désespérance…

Malheureusement, les réponses de la gauche ne sont pas à la hauteur ni des enjeux ni des attentes montrées dans les urnes hier. Les éléments de langage du PS ce matin disent « nous avons perdu à cause de l’abstention et d’un manque de justice sociale« … « Nous n’avons pas réussi à expliquer notre politique aux Français… » Comme si les Français n’étaient pas assez grands pour comprendre tout seuls…

Au fond, toujours la même morgue, toujours le même déni, toujours la même certitude que la politique conduite convient au pays et aux Français… Et le même message : tout repose sur un pacte de responsabilité qui est désormais vide, et dont la gauche ne veut pas…

Dans ce contexte, il est évident qu’un remaniement ne sert à rien, puisque ce n’est pas pour changer de politique.
Pour les socialistes, il n’est utile que pour clore le premier épisode d’une séquence qui pourrait être infernale. Après la branlée d’hier, une déculottée annoncée aux européennes le 25 mai, une beigne aux sénatoriales et la perte de la majorité au Sénat en septembre prochain, une trempe se profile dans un an aux élections départementales et régionales.

Un remaniement sans ré-orientation de la politique n’empêchera rien de tout ça. Et pendant ce temps-là, la France continuera de dégringoler.

Articles recommandés