Question au ministre de l’Intérieur suite à la profanation du cimetière de Villecien

Par
Dans Actualités

Question écrite au ministre de l’Intérieur suite à la profanation du cimetière de Villecien dans l’Yonne le 26 septembre dernier.

« M. Jean-Frédéric Poisson interroge M. le ministre de l’intérieur sur la profanation du cimetière de Villecien dans l’Yonne le 26 septembre dernier. Plusieurs croix et ornements funéraires ont été cassés, ou arrachés des tombes, et déplacés sur d’autres. Au total, 61 tombes ont été touchées. Les croix, ainsi que des plaques funéraires, y ont été méthodiquement retournées. Ces agissements d’une grande gravité n’ont, comme de nombreux actes de profanation et de vandalisme à l’encontre de monuments chrétiens, fait l’objet d’aucune réaction officielle et d’aucune condamnation. L’atteinte au respect dû aux morts est pourtant une transgression très forte, qui porte gravement atteinte au lien social. La multiplication des atteintes au respect dû aux morts ne peut pas être prise à la légère, ni lorsqu’elles s’inscrivent dans une démarche idéologique d’injures volontaires et conscientes contre des défunts, et à travers eux contre des vivants (de leur famille, religion, ethnie, nation…), ni lorsqu’elles correspondent davantage à une « transgression gratuite » Les pouvoirs publics doivent se saisir de ces questions en faisant appliquer les sanctions prévues par la loi. M. Jean-Frédéric Poisson préconise un recours plus courant à l’amende, avec des montants plus significatifs, la sanction de l’incitation à la violation de sépultures, particulièrement sur internet, et l’amélioration de la protection des cimetières. M. Jean-Frédéric Poisson demande au Ministre ce qu’il compte faire pour faire justice de cet acte de vandalisme contre le cimetière de Villecien, et plus généralement pour lutter contre les atteintes aux sépultures. »

Articles recommandés