La France est devenue un pays dans lequel les avocats ne sont plus en sécurité

Par
Dans Actualités

avocat

Des avocats molestés, un bâtonnier jeté au sol et choqué, quel double très mauvais signe !

C’est, à travers les avocats, l’ensemble des institutions judiciaires qui sont maltraitées par la violence d’État. Protecteurs de nos droits fondamentaux, les avocats doivent être eux-mêmes protégés, d’autant plus lorsqu’ils manifestent pacifiquement.

Le choix de manifester et de faire grève montre une situation de très grave blocage et de très grande nervosité dans laquelle se trouve la France aujourd’hui. Les médecins, les agriculteurs, les maires, les taxis, les auto-écoles ont également considéré, récemment, que la seule manière pour eux de se faire entendre était une manière forte – parfois d’ailleurs trop forte ! Nous sommes bien loin de la société d’apaisement voulue par F.Hollande et qui n’est plus qu’un mauvais slogan.

Les avocats, comme l’ensemble des professions judiciaires, ont été largement méprisés au moment de la loi Macron. Elles le sont en ce moment-même alors que la réforme de l’aide judiciaire est faite sans eux.
Il est de la responsabilité du gouvernement de reprendre et assurer un dialogue décent et authentique avec les avocats comme avec tous ceux qui sont aujourd’hui menacés ou inquiets de l’évolution de leurs professions ou de leur sort. Ce n’est pas une question de procédures, de lois ou de posture politique : c’est une question de respect des acteurs et de paix sociale !

 

 

 

Recent Posts