L’idéologie du genre à l’Assemblée avec le groupe d’études « genre et droits des femmes à l’international » !

Par
Dans Actualités

Un groupe d’étude parlementaire « genre et droits des femmes à l’international » a été créé le 5 juin à l’Assemblée Nationale.  Son objet est décrit comme étant de veiller « à ce que la diplomatie et les politiques de coopération françaises contribuent à la promotion de l’égalité femme-homme dans le monde, et que les droits des femmes soient au cœur des engagements internationaux rediscutés ».

Je suis bien entendu sensible à la condition des femmes dans le monde et souhaite une promotion de l’égalité femme-homme. Cependant, l’intitulé de ce groupe d’études contient également une mention du « genre » qui n’est pas reprise dans sa description.

Je ne peux pas m’empêcher de voir ici une nouvelle tentative d’introduire de manière détournée la théorie du « genre » dans nos institutions. Cette théorie, dont les membres du gouvernement et de la majorité se sont fait les fers de lance, persiste dans l’idéal libertaire de la gauche qui consiste à placer le plaisir et le désir de  l’Homme au-dessus de tout en considérant que rien ne lui est supérieur et ne peut s’y opposer. Cette dérive de la raison va jusqu’à donner la possibilité de choisir son identité sexuelle en niant celle reçue de la nature

Alors que l’amendement Pompili a été retiré du projet de loi sur la refondation de l’école, les prêcheurs de la théorie du genre tentent maintenant de s’introduire dans notre assemblée par la création de ce groupe.

 

 

Articles recommandés