Question écrite n° 29361 publiée le 18 juin 2013 bioéthique – génétique – cellules souches embryonnaires. recherche

Par
Dans Actualités

M. Jean-Frédéric Poisson alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la récurrence des attaques à l’encontre de la dignité humaine, notamment à travers le projet d’autorisation de la recherche sur les embryons humains qui est amenée à revenir dans nos débats.

Ce projet pose tout d’abord un problème juridique. En effet, conformément à l’article L. 1412-1-1 du code de la santé publique, il est nécessaire de convoquer des états généraux afin de mener un réel débat public sur ce sujet comme cela est censé être le cas pour tout projet de réforme sur les problèmes éthiques.

Par ailleurs, ce projet pose également un problème scientifique. D’une part, il est désormais possible de mener des recherches sur des cellules souches pluripotentes induites dans que cela ne pose aucun problème éthique et sans avoir recours à l’utilisation d’embryons. D’autre part, aucune recherche menée sur l’embryon n’a permis à ce jour d’obtenir un quelconque résultat sur le plan thérapeutique. De plus, la recherche sur l’embryon a un coût bien moins élevé que celle sur les cellules souches pluripotentes induites et nous sommes donc en droit de nous demander si l’objectif dissimulé de ce projet n’est pas uniquement économique faisant fi de toute considération éthique.

Dès lors, il lui demande quelles positions elle compte adopter afin de faire cesser ces atteintes insupportables à la dignité humaine.

Articles recommandés