Djihadistes français : pour la dégradation nationale.

Par
Dans Actualités

J’ai déposé cet après-midi un amendement à la proposition de loi de mon collègue Philippe Meunier portant sur les sanctions aux barbares français partis au nom du djihadisme.

Les djihadistes français qui n’ont pas d’autre nationalité ne peuvent pas être privés de la nationalité française. Il fallait donc trouver une autre sanction exemplaire pour dire l’infamie que constitue le fait de porter les armes contre nos soldats, et de participer à l’indignité que constitue le djihad.

Il est nécessaire que ces Français soient frappés d’indignité nationale, et soient frappés de la dégradation. Ce terme indique que les personnes qui en sont punies se voient privées du droit de vote, deviennent inéligibles, et se voient interdire l’accès à la fonction publique, aux responsabilités syndicales, ainsi que l’exercice de très nombreuses professions.

C’est bien le minimum qu’on puisse décider en la circonstance. Débat la semaine prochaine en séance publique à l’Assemblée nationale.

Articles recommandés