POURQUOI J’AI VOTÉ CONTRE LE TEXTE SUR LA PROSTITUTION

Par
Dans Actualités


On présente parfois ce texte comme une marche vers l’abolition de la prostitution.
Sans nier ni interpréter faussement mes motifs de ses auteurs, il faut dire que la pénalisation des clients ne changera rien au sort des prostituées, ni à la fortune des proxénètes. Au contraire.

En abolissant le délit de racolage passif, on prive les forces de l’ordre de la seule mécanique susceptible de fragiliser les revenus des « maquereaux » : l’embarquement vers le commissariat de police.

En permettant aux prostituées immigrées clandestines de régulariser leur situation en émettant le souhait d’esprit de la prostitution, on organise l’appel d’air que les flilieres des proxénètes ne manqueront pas d’exploiter encore plus durement.

À la fin du compte, ce texte ne fera rien contre les réseaux, et ne permettra pas de venir en aide aux prostitués actuels comme futurs, au contraire !

J’ai donc voté contre.

Recent Posts