Jean-Frédéric POISSON, député UMP-PCD des Yvelines, est scandalisé par l’affaire du « contrôle d’identité » à Marseille.

Par
Dans Actualités

Des policiers, qui tentaient de contrôler l’identité d’une jeune femme voilée, ont été pris à partie et violentés par une cinquantaine de personnes dans le IIIe arrondissement de la ville.

Selon les informations dont nous disposons, il n’y aura aucune suite judiciaire envers ces personnes gravement irrespectueuses des lois de la République : c’est tout simplement scandaleux et honteux.

Il ne peut y avoir sur le territoire national deux sortes d’individus ; d’un côté ceux qui respectent les lois et qui pour un simple excès de vitesse se font à raison sanctionner, et de l’autre des individus qui, bafouant volontairement les lois françaises, blessent des policiers sans encourir aucune sorte de sanction, en « signe d’apaisement ».

La décision qui a été prise, au contraire, adresse un signal de laisser-faire à l’égard de la violence et constitue un appel à la transgression de l’ordre public.

Le rôle des autorités consiste à faire appliquer les lois, et non pas à donner des « signes d’apaisement » à des agresseurs patentés qui ne les méritent pas.

J’en appelle au Gouvernement : il importe que les lois fondamentales de notre République ainsi que la sécurité des français soient assurés.

J’adresse mes vœux de rétablissement aux policiers blessés, et les assure de mon soutien ainsi que de ma reconnaissance pour le travail accompli au quotidien.

Recent Posts