Education nationale : le rapport de la Cour des comptes remet en cause le choix de François Hollande de recruter 60 000 enseignants supplémentaires

Par
Dans Actualités

Au moment même où le Sénat examine la loi de refondation de l’école qui prévoit la création de 60 000 postes d’enseignants supplémentaires, la Cour des Comptes dénonce la politique du « toujours plus de moyens ».

Dans son rapport « Gérer les enseignants autrement », paru mercredi 22 mai, la Cour des comptes démontre que les contre-performances du système scolaire français (44 % des agents publics employés par l’État pour une performance des élèves français située au 18e rang de l’OCDE) « ne proviennent ni d’un excès ni d’un manque de moyens budgétaires ou d’enseignants mais d’une utilisation défaillante des moyens existants ».

La Cour des comptes suggère de sortir du système d’affectation « uniforme et inégalitaire » au profit d’« une gestion de proximité des ressources humaines » s’appuyant sur « les établissements et les bassins d’éducation et de formation ». Une politique de responsabilité et de subsidiarité qui rejoint entièrement les propositions du groupe de travail UMP de l’Assemblée « De l’Oxygène pour l’école ».

Dans ce rapport, je propose avec mes collègues Xavier Breton et Frédéric Reiss de revaloriser le statut des enseignants, de poursuivre sur la voie de l’autonomie donnée aux établissements assortie d’un système d’évaluation réellement indépendant.

Retrouvez l’intégralité de nos propositions pour libérer l’école :

https://www.jfpoisson.fr/wp-content/uploads/2013/03/Rapport-De-lOxyg%C3%A8ne-pour-lEcole.pdf

Articles recommandés